Prendre le temps de communiquer

Prendre le temps de communiquer

 

 

Impliquer ses proches

L’arrivée tonitruante de son mari et de ses enfants, rentrant de l’école, la ramène à un point crucial non encore abordé : l’implication de ses proches.

Mounia se sent tout à coup hésitante, coupable….

Stop lui dit sa voix intérieure; ne te cherche pas un prétexte pour reculer. Ne t’invente pas un obstacle.

Bien qu’intimement convaincue qu’être mère n’est pas répondre à toutes les demandes et pseudo-attentes de ses carnivores bien-aimés; Mounia aura à se faire violence pour ne pas succomber à l’auto-culpabilisation.

Une marge de progression sur laquelle elle a pourtant gagné du terrain.

Mounia a 41 ans. Elle partage, avec son mari, une vision plus souple et plus égalitaire du couple, plus harmonisée pour tout ce qui touche à l’éducation des enfants et aux obligations ménagères.

Elle n’a pas d’appréhension quant à sa capacité à concilier vie privée et entreprenariat. Ses inquiétudes portent sur leur capacité à trouver, ensemble, un nouvel équilibre familial.

 

 

Ensemble, Prendre le temps de construire

Sois honnête, tu as besoin de ta famille, pas de sa permission ou de son  approbation.

Tu as besoin de son appui, de son soutien, de sa participation.

Tu dois faire avec eux, tes  incontournables, nécessaires à ton équilibre de vie.

Vous êtes une famille, une équipe, un système. Vous avez appris à respecter vos individualités ; vous avez choisi de compter les uns pour les autres.

Votre équilibre familial s’exprime en coresponsabilités. Ils ont autant besoin de toi que toi d’eux.

Fais de ce besoin, non un frein, mais une force.

Je dois les associer à mon projet, se répète Mounia, pour ne pas me tromper dans l’évaluation des risques que je nous fais prendre.

Ils doivent être partie prenante de l’aventure.

 

 

 

Communiquer, encore et encore...

Elle attendra la fin du repas pour discuter avec eux de son avenir, de ses envies et des perspectives qui s'offrent à elle.

Elle se sait prête à entendre leurs réticences et leurs objections ; à apaiser leurs craintes et leurs peurs d’un changement dans leur confort de vie.

Elle n’a pas toutes les réponses mais elle prendra le temps de les trouver avec eux.

Elle utilisera leur égocentrisme pour modifier leur regard sur cette mère qui est aussi une femme avec des aspirations et des ambitions.

Je leur parlerai en leur exposant clairement « ce que je désire »  et non pas « ce que je ne veux plus ».

Je leur présenterai sans fioriture les avantages, les inconvénients voire les possibles compensations.

Je n’ai qu’une vie, je ne veux pas passer à côté en continuant à rêver à une vie réussie.

Changer de vie va me demander de la volonté, de la discipline, de la détermination mais je suis viscéralement prête à passer du rêve à la réalité.

 

 

Tout ira bien lui dit sa voix intérieure, fais toi confiance.

3éme partie : Promouvoir la performance

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?