Ton besoin n’est pas mon désir

ton besoin n'est pas mon désir

 

Maïa est épuisée. Elle est en overdose de tout. Elle ressent le besoin vital de partir, loin de la maison.

Les enfants couchés, Maïa va retrouver Loïc. « Partir en vacances », elle y a pensé toute la journée.

Elle va demander à ses parents de garder les enfants et proposer à Loïc de partir, une semaine, en croisière au mois d’aout.

Cette croisière dans la caraïbes, elle en rêve depuis des années; cela lui parait une excellente idée.

 

 

Une relation de couple est une communication à trois

Confiante et excitée, elle lui présente son projet et explose de déception et de frustration devant sa moue dubitative et ce quelle perçoit comme un refus.
« Pas moyen de te proposer quelque chose, tu n’es jamais d’accord, … ».

Ne pas recevoir la réponse attendue a déclenché la fureur de Maïa qui fait à Loïc un véritable procès pour égocentrisme et manque d’amour.

Lui, essaie timidement de placer quelques phrases « je ne t’empêche pas d’aller en croisières, si tu y tiens »,… « Je ne suis libre que du 14 au 30 aout » … « nous sommes tous les deux crevés, je préférerai aller à la campagne, au calme que nous puissions nous reposer »…

Maïa n’entend pas ; prisonnière de sa colère, elle fait la guerre à ce quelle considère comme une non écoute de son besoin, une incapacité chez Loïc à répondre à ses désirs.

Il y a toujours 3 protagonistes dans une communication de couple : Moi, Toi, notre Relation.

La relation est ce qui unit Moi et Toi, Maïa et Loïc. Elle est comme un canal de transmission qui exige du matériau de qualité.

Maïa et Loïc, à chaque extrémité de ce canal, sont chacun responsable de la qualité de ce qu’ils y introduisent.

Ici, Maïa est responsable de la qualité de sa demande et Loïc de la forme donnée à la réponse.

 

Exprimer un besoin c’est oser Se Dire

Celui qui a le besoin ou le désir ne doit pas considérer la participation, l’adhésion ou l’approbation de l’autre comme la condition à la satisfaction de son besoin ou à la réalisation de son désir.

Il incombe donc à celui qui a le besoin de se donner les moyens de le satisfaire.

Le besoin est lié au vital, à l’indispensable. Il doit être satisfait, à plus ou moins long terme afin d’éviter toute forme de déséquilibre. D’où l’importance de différencier le besoin, du désir pire du caprice.

Celui qui est en demande doit oser Se dire. Parler de lui, de ses sentiments, de son vécu intérieur, de son intime.

Il doit s’ouvrir à l’autre en parlant de ce qui Lui est important.

Avant de reprocher à votre conjoint de ne pas vous entendre et de ne pas vous comprendre ;

• Prenez le temps de choisir vos mots. Evitez les formules « je veux que » qui transforme la demande en exigence, en contrainte ou en ordre et favorise la rébellion de l’autre.
• Oubliez la formulation en « si tu m’aimais… » Elle induit le chantage à l’amour : selon ta façon d’obtempérer je t’aimerai plus, ou moins

Au lieu de lui présenter son package vacances, Maïa aurait simplement pu dire « je suis épuisée, partir en vacances me ferait le plus grand bien, partir tous les deux me ferait plaisir, qu’en penses-tu ? »

 

ton besoin n'est pas mon désir

Le demandeur a en responsabilité la demande

Il doit se donner les moyens d’obtenir la réponse la plus avantageuse pour lui en ne se préoccupant que de la qualité de formulation de sa demande.

Analysons la demande de Maïa. Elle s’avère être composée de 4 désirs :

• Prendre des vacances
• En croisière
• 1 semaine, au mois d’aout
• Avec Marc

Poser plusieurs désirs en 1 seule demande est contre-productif car ces désirs risquent fort de n’être pas réalisables ensemble.
Il est plus constructif de n’en poser qu’un ou deux, ou de les hiérarchiser, en commençant par notre désir prioritaire.

Redéfinissons les priorités de Maïa :

1. Prendre des vacances
2. Avec Marc
3. En croisière
4. 1 semaine, au mois d’aout

N’hésitez pas à reformuler votre demande, à l’expliciter, à la préciser ; choisissez les mots les plus justes pour exprimer Votre réalité et Votre besoin.

Vous voulez vous faire Entendre… prenez le temps de Dire.

 

ton besoin n'est pas mon désir

Le receveur est responsable de sa réponse.

Demander c’est prendre le risque d’un refus ou d’une réponse inattendue, agréable ou non.

Celui qui reçoit la demande n’a en responsabilité que la réponse. Celle-ci sera fonction de son ressenti, de sa disponibilité à l’écoute, de ce qu’il aura compris de la demande et de son état d’esprit du moment.

Il est primordial que le conjoint se sente libre de la forme et du contenu à apporter.

Que comporte la réponse de Loïc ? Il est d’accord pour partir en vacances, à la campagne, il ne peut se libérer que du 14 au 30 aout ; il refuse d’aller en croisières, mais ne trouve aucun inconvénient à ce que Maïa y aille sans lui si elle y tient.

Maïa a le désir ; elle a en responsabilité la formulation de sa demande.

Elle arrive à satisfaire 2 désirs sur 4. Ces 2 premières priorités étant satisfaites ; il lui incombe de gérer les autres par la négociation, l’adaptation ou le renoncement.
Renoncer n’est pas démissionner. Renoncer à un désir est le choix conscient de privilégier le désir qui répond le plus à notre priorité du moment présent.

Maïa pourrait ainsi se satisfaire de la réponse apportée par Loïc.

 

Privilégier la qualité de la relation

Être aimé n’est pas engager le conjoint aimant à ressentir, pire à deviner et à répondre systématiquement à nos désirs.

Aimer son conjoint n’est pas s’astreindre à entendre, ni à être, en permanence, attentif et réceptif à tous ses besoins.

Demander et répondre doivent rester 2 actes indépendants de l’amour que l’on se porte l’un l’autre dans le couple.

Il est donc important de ne pas confondre la demande, la réponse et les personnes.

Il est primordial de Se clarifier nos désirs, nos attentes et nos besoins avant d’en parler Avec l’autre.

Et vous, qu'en pensez-vous ?