Vos enfants ne sont pas vos enfants – Khalil Gibran

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,

Parlez-nous des Enfants.

Et il dit :

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.

Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.

Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.

L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.

Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.

Extrait du recueil Le Prophète

 

Gibran Khalil GIBRAN est né en 1883 à Bcharré au Liban, issu d'une famille chrétienne (son grand-père était prêtre maronite).

En 1894 il émigre aux USA avec sa mère, retourne au Liban en 1897 pour y faire ses études, à l'École de la Sagesse de Beyrouth.

En 1901 il voyage en Grèce, Italie, Espagne, France, où il étudie la peinture.

Il écrit alors Les Esprits Rebelles, un livre qui sera brûlé en place publique à Beyrouth et considéré comme hérétique par les autorités maronites.

En 1908, à Paris, il travaille à l'Académie Julian et à l'École des Beaux Arts, et il fréquente Rodin, Debussy, Maeterlinck, Edmond Rostand...

En 1910 il retourne définitivement aux USA (New York) pour se consacrer à la peinture et à la poésie.

C'est en 1923 qu'il écrit son chef d'œuvre : Le Prophète .

Il meurt à New York en 1931; son corps sera ramené au Liban, dans sa ville natale de Bcharré.

http://www.oasisfle.com/doc_pdf/le_prophete_gibran.pdf

Le Prophéte

L’ouvrage combine les sources orientales et occidentales du mysticisme et présente sous une forme poétique questions et réponses sur les thèmes les plus divers posées à un sage qui s’apprête à quitter la ville d’Orphalese où il habitait.

Wikipédia

Publié en 1923 et composé de vingt-six textes poétiques, son recueil Le Prophète est devenu particulièrement populaire pendant les années 1960 dans le courant de la contre-culture et les mouvements New Age.

Certains ont comparé Gibran à William Blake, et il est parfois appelé par l’écrivain Alexandre Najjar, le « Victor Hugo libanais ». Il était chrétien catholique de rite maronite.

http://www.editions-humanis.com/illustrations/classiques/Le%20prophete_extrait.pdf

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?